Comprendre le besoin d’attachement de bébé

Temps de lecture : 3 minutes Publié le 25 juin 2019 - Mis à jour le 25 juin
  • A
  • A
  • A
un bébé dort sur le torse de son papa, la maman a la main posée sur lui

Comprendre le besoin d’attachement de bébé

  • A
  • A
  • A

Pour se développer correctement, bébé a besoin au minimum d’un adulte aimant et réceptif, avec qui il va créer un lien affectif sécurisant. C’est ce que les experts de l’enfance appellent « le besoin d’attachement ». Cet attachement est fondamental pour que bébé grandisse en bonne santé.

Comment se construit l’attachement ?

Pour communiquer, bébé envoie des signaux : il pleure quand il a faim ou est fatigué, sourit, tourne la tête, suit du regard, arrête de pleurer quand il entend une voix…

Répondre à ses signaux stimule bébé, le rassure et lui donne envie de continuer à interagir avec son entourage. C’est le début d’une relation. Cela lui permet de se sentir aimé et en sécurité. Il s’attache ainsi à un adulte.

C’EST VOUS QUI LE DITES

« Mon enfant aura-t-il autant besoin de moi que de sa mère ? » (Mathieu, 34 ans, futur papa).

Chaque parent a sa place. Le lien développé avec le père ou l’autre co-parent du bébé est tout aussi important. Ce quel que soit le sexe du bébé.

Qu’apporte-t-il à bébé ?

Aimé et en sécurité, bébé a ce dont il a besoin pour développer ses sens et ses compétences. Cet attachement fondamental lui donne les capacités pour :

  • apprendre,
  • s’adapter aux nouvelles situations qu’il rencontre,
  • contrôler ses émotions.

Les humains ont par nature besoin d’autres humains pour se développer correctement, et donc grandir en bonne santé.

Si bébé a confiance en nous, il aura confiance en lui. Il nouera plus tard des relations plus tranquilles et fortes avec les autres enfants ou les adultes qui le garderont.

Cette relation qui s’installe entre bébé et nous participe aussi au développement de ses capacités à voir, sentir, toucher, mais aussi à s’exprimer. Ses sens vont progressivement évoluer pour encore mieux interagir avec nous.

Si on parle souvent du lien entre la mère et l’enfant, tout ne repose pas sur la mère biologique. Cet attachement est important quelle que soit la figure parentale : père ou co-parent, parents adoptifs, beaux-parents. Un lien d’attachement peut également se former avec une tante, un grand-parent ou un éducateur.

C’EST VOUS QUI LE DITES

« Mon enfant aura-t-il autant besoin de moi que de sa mère ? » (Mathieu, 34 ans, futur papa).

Chaque parent a sa place. Le lien développé avec le père ou l’autre co-parent du bébé est tout aussi important. Ce quel que soit le sexe du bébé.

FOCUS bien-être

Avec la fatigue des premiers jours, on peut avoir l’impression de ne pas voir ou comprendre ce que le bébé veut exprimer. On peut alors tout à fait demander à un proche bienveillant ou à un professionnel de la PMI de nous aider à comprendre les signaux émis par le bébé.

SI ON EN PARLAIT

La séparation d’avec ses parents. Etre séparé de ses parents peut être un moment de stress pour bébé… Et parfois il boude pour le montrer. C’est souvent vers 9 mois que les séparations sont le plus difficilement vécues.

Comment permettre un attachement solide ? 

On veille à passer le plus de temps possible avec bébé quand il est éveillé.

Cela permet non seulement d’être attentif à sa sécurité physique, mais aussi de créer ce lien affectif fondamental dont il a besoin. On peut ainsi mieux détecter les signaux qu’il nous envoie pour communiquer. Et donc mieux répondre à ses signaux.

Pour créer un attachement qui permette a bébé de se sentir en sécurité, ce qui compte, c’est d’être disponible et à l’écoute, proche et tendre et se faire confiance soi-même.

SI ON EN PARLAIT

La séparation d’avec ses parents. Etre séparé de ses parents peut être un moment de stress pour bébé… Et parfois il boude pour le montrer. C’est souvent vers 9 mois que les séparations sont le plus difficilement vécues.

En pratique

La grossesse et l’arrivée de bébé entraînent de nombreuses questions et interrogent nos habitudes de vie. En cliquant sur les objets des espaces du logement, nous obtenons pas à pas des conseils pratiques sur des sujets qui nous préoccupent : substances chimiques, accidents domestiques, virus, mais aussi bien-être, alimentation, relation avec bébé…

Sante-Publique