Eviter les microbes

Temps de lecture : 3 minutes Publié le 17 décembre 2019 - Mis à jour le 17 décembre
  • A
  • A
  • A

Eviter les microbes

  • A
  • A
  • A

Certaines maladies infectieuses peuvent avoir des conséquences importantes pour la femme enceinte et le fœtus, ou pour le nourrisson. En adoptant des gestes simples au quotidien, on réduit le risque de les attraper. Que ce soit avec les aliments, avec les animaux, ou encore avec les jeunes enfants et les personnes malades qui nous entourent.

Comment éviter les microbes liés à l'alimentation ?

Quels aliments éviter ? Comment bien conserver et préparer les aliments ? Quelle est la meilleure façon d’entretenir son réfrigérateur ? Ou encore quelle hygiène alimentaire avoir avec un bébé ? De nombreux gestes pour éviter les microbes concernent l’alimentation. On peut lire de nombreux conseils sur la page « Eviter les microbes : spécial alimentation ».

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les larmes, la salive ou les urines de jeunes enfants, peuvent être porteurs du cytomégalovirus. Il faut y être attentif quand on attend un bébé, avec des gestes d’hygiène simples.

Quels gestes d’hygiène pour éviter les microbes ? 

Pendant la grossesse, de simples précautions peuvent protéger les futurs parents des virus, de la grippe, et d’autres infections qui peuvent être dangereuses pour le fœtus. 

  • Se laver tout simplement les mains à l’eau et au savon, plusieurs fois par jour, et notamment : 
    • après un passage aux toilettes, 
    • avant et après avoir cuisiné ou mangé,
    • après s’être occupé d’un enfant, surtout de moins de trois ans : manipulation de couches ou contact avec ses urines (pyjama mouillé, pot…), mouchage, rangement de jouets souillés par la salive, repas, bain…
    • après un contact avec une personne malade. 
  • Etre attentif à ce qui vient en contact avec la bouche
    • ne pas sucer la cuillère ou la tétine, et de ne pas goûter ou finir le repas des enfants de moins de 3 ans, 
    • ne pas partager ses couverts,
    • éviter d’embrasser les enfants de moins de 3 ans sur la bouche ou les larmes.  Cela n’empêche pas les câlins ou les bisous sur le front s’il pleure,
  • Et on évite de partager ses affaires de toilette (gant de toilette, serviette). 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les larmes, la salive ou les urines de jeunes enfants, peuvent être porteurs du cytomégalovirus. Il faut y être attentif quand on attend un bébé, avec des gestes d’hygiène simples.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ce sont seulement les déjections du chat qui sont à risque de donner la toxoplasmose.

Quelles précautions prendre si on a un chat ?

Il faut avant tout savoir qu’un chat vivant uniquement en intérieur (qui ne sort jamais) et nourri avec des aliments industriels pour chat ne présente aucun risque pendant la grossesse. 
Mais il n’est pas question bien sûr de se débarrasser de notre chat parce qu’il va parfois dehors. Il s’agit juste de prendre quelques précautions pour éviter la toxoplasmose :

  • Se laver les mains après avoir touché le chat.
  • Si possible, ne pas changer la litière du chat soi-même. Si on doit le faire, on porte des gants et on se lave bien les mains après (à faire aussi si on doit toucher de la terre). Le bac doit être lavé tous les jours à l’eau bouillante. 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ce sont seulement les déjections du chat qui sont à risque de donner la toxoplasmose.

Quelles précautions avec les autres animaux ?

Enceinte, on évite la manipulation d’autres animaux comme les rongeurs, les ruminants, et aussi les oiseaux.
Enceinte et une fois que bébé est là, on évite les nouveaux animaux de compagnie, comme les tortues, serpents, reptiles, afin de limiter le risque d’infections graves pouvant être transmises par ces animaux.

Faut-il se protéger des moustiques ?

Les moustiques peuvent transmettre certaines maladies infectieuses. Si on est enceinte, les conséquences sur le fœtus peuvent être lourdes (comme avec le Zika). Si on ne peut pas éviter les zones où le paludisme, la dengue, le chikungunia, ou le zika sont présents, il est recommandé de consulter son médecin. Il pourra nous informer sur les risques et nous proposer les modes de prévention les plus appropriés (parmi lesquels les répulsifs cutanés). Dans tous les cas, le port de vêtements amples et couvrants est déjà une première barrière contre les piqûres de moustiques.

BON A SAVOIR

Tous ces gestes importants viennent en complément de la vaccination
Etre bien vaccinée avant la grossesse évite des infections qui peuvent être graves quand on est enceinte. Il est préférable de faire le point avec un professionnel de santé dès le projet de bébé afin de mettre à jour ses vaccins. Il est important que la femme enceinte et l’entourage proche du nouveau-né soient à jour du vaccin contre la coqueluche. Si la grossesse a démarré et que nous n’avons pas les bons vaccins, pas d’inquiétude. Certains vaccins peuvent être faits, notamment celui contre la grippe saisonnière, recommandé à la fois pour protéger la femme enceinte et le bébé dans les premiers mois de sa vie. Il est pris en charge à 100% pour les femmes enceintes. Pour en savoir plus : Vaccination-info-service.fr.

 Et pour les infections sexuellement transmissibles ?

Les infections sexuellement transmissibles existent pendant la grossesse aussi. Certaines sont assez fréquentes et peuvent passer inaperçues. Pour éviter tout risque au bébé, on n’hésite pas à utiliser un préservatif :

  • en cas de changement de partenaire,
  • si notre partenaire a voyagé dans une zone infectée par le Zika, 
  • au moindre doute…

On n’hésite pas non plus à en parler à un professionnel de santé en cas d’inquiétude ou de signes locaux (irritations, pertes, …) apparus chez soi ou chez son partenaire. 

 

 

 

 

Quelles précautions particulières quand bébé est là ?

Le nourrisson est une personne fragile. Il est nécessaire d’éviter tout contact entre lui et une personne souffrant d’une infection. De manière générale, quelques précautions sont à prendre :

  • Toujours penser à bien se laver les mains avant de s’occuper de bébé et même après.
  • Eviter qu’on l’embrasse sur le visage et les mains, surtout si la personne est malade ou enrhumée. 
  • Éviter le plus possible les lieux très fréquentés (centre commerciaux, transports en commun, etc.) particulièrement en période d’épidémie de virus de l’hiver (bronchiolite, grippe …).

BON A SAVOIR

Tous ces gestes importants viennent en complément de la vaccination
Etre bien vaccinée avant la grossesse évite des infections qui peuvent être graves quand on est enceinte. Il est préférable de faire le point avec un professionnel de santé dès le projet de bébé afin de mettre à jour ses vaccins. Il est important que la femme enceinte et l’entourage proche du nouveau-né soient à jour du vaccin contre la coqueluche. Si la grossesse a démarré et que nous n’avons pas les bons vaccins, pas d’inquiétude. Certains vaccins peuvent être faits, notamment celui contre la grippe saisonnière, recommandé à la fois pour protéger la femme enceinte et le bébé dans les premiers mois de sa vie. Il est pris en charge à 100% pour les femmes enceintes. Pour en savoir plus : Vaccination-info-service.fr.

En pratique

La grossesse et l’arrivée de bébé entraînent de nombreuses questions et interrogent nos habitudes de vie. En cliquant sur les objets des espaces du logement, nous obtenons pas à pas des conseils pratiques sur des sujets qui nous préoccupent : substances chimiques, accidents domestiques, virus, mais aussi bien-être, alimentation, relation avec bébé…

Sante-Publique