Adopter les bons réflexes en cas de températures extrêmes

Temps de lecture : 3 minutes Publié le 26 juin 2019 - Mis à jour le 19 juillet 2019

Les périodes de fortes chaleurs ou canicule et de grand froid ne sont pas faciles à supporter pour notre corps et celui de notre bébé. Heureusement, il existe quelques gestes simples pour faire face à ces températures extrêmes.

Quand parle-t-on de très fortes chaleurs ou de canicule ?

On parle de très fortes chaleurs ou de canicule lorsque 3 conditions sont remplies :

  • des températures élevées la journée, 
  • des températures qui baissent peu la nuit,
  • cela pendant plusieurs jours.

Quels sont les effets des fortes chaleurs ou de la canicule ?

La canicule met notre corps à rude épreuve. Elle peut entraîner par exemple :

  • Une déshydratation. La transpiration permet à notre corps de se maintenir à la bonne température (37°C). Il a donc besoin de plus d’eau que d’habitude. Les nouveau-nés sont plus sensibles à la déshydratation car il est plus difficile pour leur corps de réguler sa température.
  • Une hyperthermie ou un coup de chaleur. Si notre corps ne transpire pas assez, il a du mal à se maintenir à 37°C. Sa température peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur.
  • Enceinte, on est plus sensible à la canicule. Les très fortes chaleurs augmentent le risque d’accouchement prématuré. La canicule au début de la grossesse pourrait aussi nuire au développement des structures de l’œil du fœtus.

VRAI OU FAUX ?

Quand il fait chaud, le mieux c’est de prendre une douche glacée pour me rafraîchir ? Faux. Sur le moment, l'eau froide fait du bien. Mais après le corps la ressent plutôt comme une agression et lutte pour maintenir la température corporelle à 37°. Prendre une douche tiède, c'est plus prudent.

Comment limiter ces effets ?

Certains gestes simples permettent de diminuer les effets des fortes chaleurs : 

  • Boire régulièrement de l’eau
  • Mouiller son corps et se ventiler
  • Maintenir son habitation au frais en fermant les volets le jour
  • Passer du temps dans un endroit frais
  • Vêtir au minimum bébé et veiller à son maintien dans un endroit frais.

Quand parle-t-on de grand froid ?

On parle de grand froid lorsque :

  • les températures sont nettement inférieures aux normales saisonnières ;
  • cela pendant au moins deux jours ;
  • sur une grande étendue géographique ;

La présence de vent augmente la sensation de froid : on parle alors de froid ressenti.

SI ON EN PARLAIT

Quand il fait froid, on a tendance à chauffer un peu plus que d’habitude et à éviter d’aérer notre logement… Cela augmente le risque d’intoxication au monoxyde de carbone.
Le mieux, c’est de maintenir la température de notre logement à 19°C, de ne pas utiliser en continu un chauffage d’appoint à combustion et d’aérer normalement. Si on a froid, on ajoute un pull ou une petite couverture si on est assis.
Chaque début d’hiver, on pense à vérifier que les bouches d’aération de notre logement ne sont pas fermées ou bouchées et on fait réviser sa chaudière.

Comment les limiter ?

En cas de grand froid, il est préférable d’éviter de sortir. Si nous devons sortir, on pense à :

  • éviter si possible le matin ou le soir en cas de verglas car le gel est plus important et le risque de chute plus grand,
  • bien couvrir toutes les extrémités de notre corps et de celui de bébé : tête et cou, nez et bouche, mains et pieds
  • permettre à bébé de bouger en le transportant dans les bras, dans une poussette ou un landau : on évite le porte-bébé
  • superposer les couches et mettre un manteau ou blouson imperméable ainsi que de bonnes chaussures adaptées, de même pour le bébé
  • limiter les activités physiques qui fatiguent le corps. Il a besoin d’énergie pour se défendre contre le froid.

Source URL: https://agir-pour-bebe.fr/adopter-les-bons-reflexes-en-cas-de-temperatures-extremes