S’informer sur les laits premier âge

Temps de lecture : 3 minutes Publié le 26 juin 2019 - Mis à jour le 26 juin
  • A
  • A
  • A

S’informer sur les laits premier âge

  • A
  • A
  • A

Le lait maternel est l’aliment de référence car il évolue en permanence dans sa composition pour répondre aux besoins du nouveau-né. Mais toutes les mamans n’envisagent ou ne peuvent pas allaiter, et peuvent manquer d’accompagnement dans ce projet. Il existe donc des préparations appelées laits premier âge. Si ces laits ne peuvent pas rivaliser avec le lait maternel, ils sont acceptables pour bébé. Bien comprendre ce que sont les laits premier âge peut aider à bien les utiliser.

ON EN PARLE

L’allaitement est fortement recommandé, même s’il est de courte durée. Chaque jour supplémentaire apporte des bienfaits supplémentaires. 
A tout moment on peut passer à un lait premier âge.

Quand utiliser un lait premier âge ?

Le lait maternel a des qualités qui ne peuvent pas être reproduites. Il contient notamment des anticorps irremplaçables. Ils aident bébé à lutter contre les infections.
Il s’adapte aussi aux besoins de bébé au fil du temps et même durant une tétée.

Il existe aussi des préparations pour nourrissons de 0 à 4 ou 6 mois. On les appelle les laits 1er âge. Ce sont des substituts acceptables au lait maternel.

ON EN PARLE

L’allaitement est fortement recommandé, même s’il est de courte durée. Chaque jour supplémentaire apporte des bienfaits supplémentaires. 
A tout moment on peut passer à un lait premier âge.

BON A SAVOIR

Les boissons courantes, qu’elles soient d’origine végétale (lait de soja, de riz, d’amande…) ou animale (lait de vache, chèvre, ânesse, brebis, jument, etc.), ne conviennent pas aux nourrissons âgés de moins d’un an. Elles ne peuvent pas se substituer au lait maternel et/ou aux laits infantiles 1er et 2ème âge.
Par exemple, le lait de vache qui convient au veau est 3 fois trop fort en protéines et 3 fois trop riche en sel par rapport à ce que peut tolérer un nourrisson. Cette pratique peut être à l’origine d’accidents graves.

Comment sont fabriqués les laits premier âge ?

Leur fabrication doit respecter la règlementation spécifique aux produits industriels destinés à l’alimentation des bébés bien portants. Pour les bébés hospitalisés, le lait maternel, notamment collecté par les lactariums, reste la référence. La règlementation concerne la composition et les procédés de fabrication des poudres industrielles. Elle concerne aussi bien les laits premier âge vendus en pharmacies que ceux disponibles en grandes surfaces.

Les laits premier âge sont généralement fabriqués à partir du lait de vache. Leur composition tente de s’approcher du lait maternel en termes de teneur en protéines, en sucres, etc... Mais elle ne peut pas avoir ses qualités immunitaires.
Le lait de vache va subir de très nombreuses transformations industrielles pour :

  • diminuer la teneur en protéines, 
  • en rajouter d’autres comme la caséine ou les globulines,
  • réduire la quantité de sels minéraux, 
  • ajouter certaines vitamines, notamment les vitamines K et D.

Toutes ces actions permettent d’obtenir un lait compatible avec les besoins nutritionnels et le système digestif des bébés.

 

 

 

Comment se présentent les laits premier âge ?

Ils se présentent généralement sous la forme d’une poudre non stérile. Elle doit être mélangée à de l'eau. 
Une fois ouverte, la boîte de poudre se conserve environ un mois. Il faut bien la refermer et la stocker dans un endroit frais et sec.

BON A SAVOIR

Les boissons courantes, qu’elles soient d’origine végétale (lait de soja, de riz, d’amande…) ou animale (lait de vache, chèvre, ânesse, brebis, jument, etc.), ne conviennent pas aux nourrissons âgés de moins d’un an. Elles ne peuvent pas se substituer au lait maternel et/ou aux laits infantiles 1er et 2ème âge.
Par exemple, le lait de vache qui convient au veau est 3 fois trop fort en protéines et 3 fois trop riche en sel par rapport à ce que peut tolérer un nourrisson. Cette pratique peut être à l’origine d’accidents graves.

En pratique

La grossesse et l’arrivée de bébé entraînent de nombreuses questions et interrogent nos habitudes de vie. En cliquant sur les objets des espaces du logement, nous obtenons pas à pas des conseils pratiques sur des sujets qui nous préoccupent : substances chimiques, accidents domestiques, virus, mais aussi bien-être, alimentation, relation avec bébé…

Sante-Publique